Accessibilité militante et arts

Le Manifeste pour l’accès à l’information pour tous et en toute circonstance

Le Manifeste pour l’accès à l’information pour tous et en toute circonstance est destiné à rappeler aux décideurs, aux financeurs et aux acteurs de l'Internet que cette valeur fondamentale qu'est le respect de l'autre, doit se traduire concrètement dans leurs actes quotidiens. L'accessibilité n'est pas et ne doit plus être la seule afaire des spécialistes et des seules personnes handicapées. Il s'agit d'un mode de pensée qui doit devenir un réflexe naturel de conception des sites internet et de toute interface permettant aux êtres humains de s'élever socialement, culturellement, intellectuellement dans la société moderne, qu'ils soit handicapés à vie ou de manière temporaire, qu'ils bénéficient des dernières technologies ou non. Concevoir un site accessible est "profitable" pour tout le monde. Le terme doit s'entendre ici à la française comme à l'anglaise. A bon décideurs, salut !
télécharger le manifeste pour l'accessibilité pour tous.


Texte du manifeste

Internet accessible ? C’est moche, coûteux, compliqué, ça concerne une minorité, même les handicapés ne sont pas d’accord entre eux ! de toute façon, ma cible n’a aucun handicap ?

Parfaitement exact si l’on est ignorant, fainéant voire égoïste. Il n’est cependant pas rare de pester contre l’architecte qui a placé au seuil de votre maison une marche devenue infranchissable depuis que vous êtes rentré du ski, la jambe plâtrée. Pourtant, vous avez signé les plans. La municipalité qui achète des bus aux portes trop étroites pour une poussette. Pourtant, vous payez des impôts locaux, sans assister aux délibérés du conseil municipal. Le coupable, c’est aussi l’établissement où l’on n’accède que par un tourniquet effrayant, ou la grande surface qui, rentabilité oblige, a mis vos produits préférés à 2,5 m de hauteur. Vous vous privez ainsi d’un plaisir plutôt que de passer pour un emmerdeur. La règle est de s’adapter et de se taire, pensant que votre avis n’a pas de poids.

C’est aussi ce que subit une personne en situation de handicap dès qu’elle veut accéder à la masse d’informations, à l’ouverture sociale et à l’autonomie que représente l’Internet. Payer ses impôts, acheter un cadeau, s’habiller élégamment, faire ses courses, se cultiver, autant d’actes qu’elle pourrait aujourd’hui accomplir depuis son ordinateur ou son téléphone mobile. Malheureusement, faute d’attention à l’autre, de réflexion préalable, d’effort, de curiosité intellectuelle, de formation de la majorité des acteurs d’Internet, près de 20% de la population se trouve, à un moment ou un autre, empêché de les accomplir.

Si l’on parle de «situation de handicap», c’est que celui-ci peut être visible et identifiable : canne blanche ou fauteuil roulant, souvent pour la vie. Mais qu’en est-il de votre garçon qui, s’étant cassé le poignet au handball, ne peut utiliser la souris durant un mois ? Qu’en est-il de votre père ou votre mère qui déplore la petitesse des caractères d’un site ou un formulaire de commande incompréhensible ? Et vous-même, avez-vous l’ordinateur dernier cri ? Tel site n’est-il pas trop lent à s’afficher ? Ce sont des situations temporaires, mais qui interdisent de jouir pleinement du web.

Oui, tout ce qui modifie nos habitudes et nos comportements demande un effort et un coût financier. A force d’habitude, précisément, cet effort et ce coût sont vite amortis, si l’on respecte les bonnes pratiques largement éprouvées et répandues autant que les personnes auxquelles on s’adresse. La pose d’un ascenseur est moins chère lorsqu’elle est prévue dès la construction. De même, rendre un lecteur vidéo accessible d’emblée est un savoir-faire que l’on peut revendre à l’infini, une fois la compétence et le réflexe acquis comme un mode de conception naturel. L’imagination, engourdie par la routine, est stimulée par le défi technologique.

Certes, on trouvera autant d’avis sur un site accessible que de personnes interrogées. Mais cela est bien pire sur les questions esthétiques. Ne vaut-il pas mieux satisfaire tout le monde un peu que trois personnes complètement ? Le fameux «retour sur investissement» est vite calculé. Ajoutons que, rendre un site accessible en augmente mécaniquement l’audience, par référencement naturel et bouche à oreille. C’est une source de profit supplémentaire… Les personnes handicapées ont des réseaux, des blogs et des leaders d’opinion qui taillent vite une réputation.

De quelle société voulons-nous ? Une société où seuls les plus chanceux et provisoirement bien portants bénéficient des progrès technologiques, cultivant ainsi communautarisme et rancoeurs, ou d’une société plus humaine et plus facile à vivre pour chacun ? Plus qu’un idéal, l’accessibilité pour tous à l’information et aux services est un projet de société auquel chacun est libre d’adhérer ou non, simple question de responsabilité morale, de respect de l’autre. Et si l’on ne se reconnaît pas de près ou de loin dans aucune des situations décrites, restons dans notre tour d’ivoire ! Nous risquerions, en sortant, de rencontrer de vrais gens. A bon décideur, salut !

télécharger le manifeste pour l'accessibilité pour tous.

Avertissement

Avertissement ! Rappelons que

  • L'utilisation de ce manifeste implique qu'il ne soit modifié en aucune manière, et qu'en particulier, sa source doit être clairement identifiable.
  • Il est interdit de jeter tout objet ou papier sur la voix publique.

© Tanguy Lohéac